Davantage de futurs clients, plus longtemps.

Des amuses-gueules pour augmenter les performances du site web

Testez la vitesse de votre site WordPress ici :

Les 600 premières millisecondes sont capitales :

Voici le problème des premiers instants d’accès à votre page web :

Lorsque le navigateur du visiteur se connecte au serveur d’hébergement du site web, il va se produire beaucoup de calculs pour obtenir la page HTML finale, ce document qui sera renvoyé au navigateur.

Le temps qui s’écoule jusqu’au moment où le visiteur reçoit la première bribe d’information, les premiers octets s’appelle le TTFB (Time to First Byte).

Pendant tout ce temps d’attente, le visiteur voit une page blanche :

Pour pas que le visiteur abandonne ou pense que le site ne répond pas, il faut commencer à lui envoyer de quoi nourrir son navigateur.

La grande illusion

Vous l’avez sans doute remarqué (ou pas) mais certaines applications font le choix d’afficher une image factice de leur interface pendant que l’application se charge réellement.

Ils font croire que l’application est chargée alors qu’en réalité, non.

Ceci est une illusion pour permettre de réduire l’attente. Et cette image factice est clignotante légèrement pour occuper l’esprit.

Ici, on ne peut pas faire ça car les données doivent provenir du serveur d’hébergement.

Il faut que le serveur d’hébergement soit réactif et c’est là que le choix de l’hébergement est important.

Il est possible d’optimiser si on a le contrôle du serveur mais dans le cas d’hébergements mutualisés, cette partie ne pourra pas être améliorée.

Comment réduire le temps initial de réponse du serveur ?

En construisant le site wordpress proprement

Si le webmaster n’a pas choisi un thème performant ou s’il a mis des extensions de mauvaises qualités, trop d’extensions, alors le site sera lent et vous allez perdre des heures à tenter de trouver une solution.

Par exemple, un code source bien écrit ou des requêtes SQL bien faites, accélèrent l’exécution pour calculer la page.

Dans certains cas, l’extension pourrait mettre en cache certains résultats de requêtes pour booster la vitesse et alléger le serveur.

Utiliser un système de cache des pages HTML

Cela rejoint ma précédente remarque concernant l’utilisation de cache.

Une page statique n’a pas besoin d’être recalculée en permanence. On utilise un système de cache pour garder le résultat de génération d’une page HTML de côté et livrer plus vite le visiteur.

Pour mettre en cache le résultat, j’utilise l’extension WP Rocket.

Au premier accès, les pages sont calculées, c’est pourquoi l’abonnement WP Rocket est important car leur service va accéder à notre site web pour forcer le pré-calcul des pages et garder le site réactif.

Choisir le bon serveur d'hébergement avec un CPU réactif

Il faut un processeur réactif et aussi un stockage SSD rapide de type NVMe.

Le stockage NVMe se trouve assez facilement (mais pas en mutualisé chez OVH).

Le CPU réactif se trouve dans tout serveur dédié et la gamme Public Cloud OVH (sauf modèle sandbox et discovery).

Attention, les VPS, bien qu’utilisant le Public Cloud, n’ont pas de CPU garanti (et pas le même prix).

Je peux construire tout un serveur rapide pour votre wordpress, pensez à me contacter.

Testez la vitesse de votre site WordPress ici :